c’est celui qui dit…

ceci n’est pas un ready made
ceci est un revers

… qui y est ?
pour une fois
le grand vilain méchant loup
à changer de camp

par l’intermédiaire, non pas de journalistes…
seulement des spécialistes de « 0 » et « 1 »
des gars qui entrent, grâce aux tuyaux, là où
les gens normaux ne sont pas admis

montrer patte blanche
dans le secteur nucléaire, c’est la mise !

gros coup de « parastoo« 
entrer dans les serveurs informatiques de l’aiea
« international atomic energy agency« 
qui a pour slogan : « serving humanity »
pour montrer qu’un certain nombre de « chercheurs »
auraient des liens avec israël et un des ses hauts lieux de la bombinette

« AIEA: des scientifiques mis en danger par un piratage informatique sans précédent »
http://www.rfi.fr/europe/20121127-exclusivite-rfi-scientifiques-aiea-danger-piratage-informatique-internet-nucleaire-israel-iran

jouer avec la balance du « c’est qui qui »
pour une fois tourne au désavantage des soi-disant « agressés »…

 » Le gouvernement israélien accuse l’Iran de concevoir secrètement des armes nucléaires, ce que Téhéran dément, et considère la République islamique comme la plus grande menace au Moyen-Orient. Mais l’Iran et certains pays arabes estiment plutôt que le programme nucléaire israélien constitue la véritable menace dans la région. »

« Un serveur de l’AIEA victime d’une infiltration de pirates informatiques »
http://www.985fm.ca/international/nouvelles/un-serveur-de-l-aiea-victime-d-une-infiltration-de-190668.html

ça me rappelle la prise de position
d’un grand homme
poète
allemand
ou

 


aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique