– disparaître ou désespérer…

ceci n’est pas un ready made
ceci est un décroissant

c’est pourtant simple de dire les choses
avec des mots… simples !
Serge Latouche : « Vous vous sentez heureux à consommer toutes ces conneries ? »

 » …je pars souvent d’une réflexion de Woody Allen : « Nous sommes à la croisée de deux chemins. L’un mène à la disparition de l’espèce, l’autre au désespoir absolu. » Et il ajoute : « J’espère que l’on va faire le bon choix ».
Le chemin qui mène à la disparition de l’espèce, c’est celui de la croissance. On le voit maintenant, avec le dérèglement climatique, la disparition de la biodiversité… c’est évident pour tout le monde, sauf pour ceux qui ne veulent pas le voir, à commencer par nos responsables politiques et économiques. Et l’autre chemin, qui mène au désespoir, est celui que nous connaissons depuis septembre 2008 et la faillite de Lehman Brothers. C’est la société de croissance, sans croissance. Et il n’y a rien de pire. Au moins, quand la société de croissance tourne comme sous les Trente glorieuses, il y a de l’emploi, des ressources budgétaires, pour financer la santé, la culture, l’éducation, et même prendre un peu soin de l’environnement. Là, on voit bien qu’il n’y a plus d’argent pour rien, qu’il faut tailler dans tous les budgets. »

la troisième voie est par là :
http://www.article11.info/?Serge-Latouche-Vous-vous-sentez#pagination_page

un peu comme
« L’heure du bonheur dans l’élégance de la modération et de la sobriété a sonné. »
de pierre rabhi
http://ready.thecroute.com/2011/11/28/pierre-rabhi-ou-le-black-friday/

vous imaginez les champs élysees en décroissance, vous ?
http://www.champselysees-paris.com/


aller* quelle époque
jf le scour, 2011
*je sais, je sais, je revendique