– goldman sachs et « philosophie du porc et autres… »*

ceci n’est pas un ready made
ceci est de la confiance en barre

de fil en aiguille

attention tout ce que je vais mentionné
viens de la lecture de l’humanité dans sa version numérique

j’écris cela pour que l’on ne prenne pas tout ça
pour de l’argent contant , euh comptant ?!

c’est vrai qu’avec l’humanité
on est sûr de pas être manipulé par l’élite qui nous gouverne
… la financière ?!

« Un banquier de Goldman Sachs en pleine crise morale »
http://www.humanite.fr/social-eco/des-banquiers-de-goldman-sachs-en-pleine-crise-morale-492442
un grand moment :

« C’est un spectacle rare et comique à la fois : les Etats-Unis se passionnent pour les états d’âmes d’un banquier de Goldman Sachs en pleine crise éthique. Après 12 ans de carrière, Greg Smith a eu une révélation : « ma banque ne cherche qu’à gagner de l’argent ». »

notre banquier « débineur »
c’est fendu d’une tribune dans le « ros gros » quotidien américain
« Why I Am Leaving Goldman Sachs »
http://www.nytimes.com/2012/03/14/opinion/why-i-am-leaving-goldman-sachs.html ou en pdftoujours l’humanité

« Greg Smith a 12 ans d’ancienneté, il se sent aujourd’hui choqué de devoir vendre des produits financiers toxiques à ses clients, jurant ses grands dieux que cela n’existait pas avant. On rappellera juste que c’était également il y a 12 ans, que Goldman Sachs a commencé à maquiller les comptes grecs. »

et delà on passe à la grèce cet automne
« Goldman Sachs et la Grèce : une histoire de vampire »
http://www.humanite.fr/monde/goldman-sachs-et-la-grece-une-histoire-de-vampire-483600

« Goldman Sachs est depuis longtemps au chevet des Grecs. La banque aime spéculer sur la dette des petits pays, surtout lorsqu’elle est instable, cela permet de se faire de l’argent bien plus rapidement. Et donc Goldman Sachs arrive en 2001 à Athènes avec dans sa mallette quelques produits financiers pas très clairs pour bidouiller la dette du pays, un peu trop lourde pour permettre son entrée dans la zone euro. »

…  » Ce qui n’empêche pas dans le même temps la banque de spéculer sur le défaut de la Grèce, le pays qu’elle est censée conseiller… En achetant et conseillant à ses clients des CDS, des crédits de défauts sur la dette grecque. »

lire la suite
mais attention c’est un journaliste de l’humanité
et est évidement partisan, hein !


aller** quelle époque
jf le scour, 2012

**je sais, je sais, je revendique

un commentaire — poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.