carouf* chanel

ceci n’est pas un ready made
ceci est de la com’ en branle

le lieu est énorme
les plasticiens de la monumenta y font le show
le vieux karl devait y faire carton plein
il est trop bon, le karl
avec son anglais d’autrichien parigogo
pour faire les courses
… « merde » presque 18h, il faut que j’aille la faire moi, la course
avant la fermeture !
au lidl, là, au bout de la rue
je fais la différence, moi
madame mich(o)u, vous le dira !

à croire, que tous n’y vont jamais
l’esthétique n’a pas lieu d’être
et ce n’est pas le « 99 Cent II Diptychon » et son record
qui nous fera croire le contraire
vous croyez qu’un épicier joue avec les formes et les couleurs
allez, demandez muliez, il vous dira ce qu’il en pense, hein !

« Des défilés en raisonance avec la société »
sous titre : « Loin d’être détachée de la «vraie vie» des femmes, l’industrie du style s’en inspire et en renvoie un reflet déformé. »
http://www.lemonde.fr/style/visuel/2014/03/05/des-defiles-en-resonance-avec-la-societe_4378107_1575563.html

c’est écrit noir sur blanc, ouai !
c’est un peu comme les politiques
à part serrer des mains sur les marchés
c’est tout ce qu’ils connaissent du quotidien

qu’est-ce que dit le maître :

« J’ai eu cette idée au moment du dernier défilé dans un décor de galerie d’art, raconte-t-il. Je me suis dit : puisque l’art est devenu un grand supermarché, autant aller directement au supermarché. »

le maître, c’est notre karl
je crois que lui garde la donne
on parle de lui… encore une fois !


y-a plus d’époque !**
jf le scour, 2014

* »Carrouf : Carrefour (grande surface)« 
**je sais, je sais, je revendique