– « l’impact social positif »

ceci n’est pas un ready made
ceci est une « barre » de plus

« Vous avez aimé l’investissement éthique ? Vous allez adorer le capital-risque « social » »

« … Citizen Capital, fondée en 2008 par Laurence Méhaignerie et Pierre-Olivier Barennes, a pour but d’allier performance financière et « impact social positif. » »
et « souhaite investir, à savoir de petites PME en forte croissance »
« social venture »

il donne un exemple d’investissement
une société de restauration basée dans le « 93 »
qui a commencé à vendre des sushis « rue des martyrs »… à paris
maintenant en pleine croissance à travers un réseau de franchises
on commence à voir, sur la carte de france, fleurir les « punaises« 

ça tourne… ça tourne
est-ce que cette nouvelle marque à « mal bouffe »
euh à « bouffe rapide de coin de rue »
a vraiment besoin de « capital-risque social » pour se développer

ou est-ce que pour un investisseur qui veut placer « autrement »
c’est le « social » qui va bien : du hamburger pas cuit…
hein ?

j’ai rien contre des frangins rebeus qui cartonnent dans le sushi
par contre j’ai un problème avec le « capital risque social »… de ce genre là

comme d’ailleurs avec la « directrice du développement durable chez HSBC France »
http://www.hsbc.fr/1/2/hsbc-france/a-propos-d-hsbc/developpement-durable/Strategie_DD
que de la bonne conscience en barre à revendre, madame mich(o)u

de beaux mots sur une belle page de bons « sentiments-tsoin-tsoin »
trop clean hsbc, la réputation ! (vous vous rappelez cette banque…
http://www.leparisien.fr/une/cinq-questions-sur-un-scandale-mondial-09-12-2009-737851.php
ou ici en pdf)

et ce n’est pas le tout
une asso… européenne : « European Venture Philanthropy Association »
http://evpa.eu.com/about-us
avec 141 membres… sans vouloir être médisant évidement

aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique