photos et commentaires d'époque qui vont avec…

– l’élection et le grand frère mérah, maintenant !

ceci n’est pas un ready made
ceci est l’encre à noircir un écran
trop
ouai, c’est trop
on passe d’un frère à l’autre
histoire de garder quoi ?
l’audience ?la sensation n’est-elle pas illusoire
pour de l’audience !

comme le dit christian salmon
à propos de l’élection présidentielle :

« Bloggeurs, décrypteurs, éditorialistes décrivent les récits utiles des candidats comme des stratégies de diversion, de distraction mise en œuvre par les communicants. « Ils nous racontent des histoires » pleurniche la foule imbécile, pendant que les médias qui en vivent se frottent les mains, en préparant le prochain épisode. L’usage instrumental du récit par la classe politique est le symptôme le plus évident de notre crétinisme démocratique. »

ici http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-salmon/260312/democratie-la-derive
sous le titre :
« démocratie à la dérive »

la démocratie… dérive
et j’irai plus loin
il n’y pas que la mise en scène électorale
qui nous nourrit
l’actualité sous le filtre des médias
au nom de la « curation », de la hiérarchisation
et des intérêts de ceux qui les détiennent…
est en plein dérive

après la mort en « live »
j’ose imaginer ce que donnerait « action direct » en 2012

nous avons en tête de gondole la nouvelle pile « romanesque »
« Le frère de Mohamed Merah «n’est pas du tout fier» »

http://letemps.ch/Page/Uuid/5f84fa44-770f-11e1-8df6-73a7c15ba444/Le_fr%C3%83%C2%A8re_de_Mohamed_Merah_nest_pas_du_tout_fier
ici en pdf
ou
« Abdelkader Merah, grand frère et conscience radicale du tueur »
http://www.lalibre.be/actu/international/article/728235/abdelkader-merah-grand-frere-et-conscience-radicale-du-tueur.html
ici en pdf
qui croire le suisse ou le belge
pourtant ces deux quotidiens de langue française
sont d’une respectabilité à toute épreuve, n’est-ce pas
qui croire
si ce n’est que la mise en scène diffère
c’est selon !

mais alors à quoi servent tout ces gens qui fabriquent l’avis
à longueur de colonne
que ce soit pour les élections, les meurtres et le reste

« la mise en scène judiciaire du crime distrait de l’esclavage » (armando verdiglione)
je dirai : la mise en scène médiatique de l’actualité…
et à la vitesse où ça va
avec le « live » et le numérique
ils vont bien nous inventer l’actualité… en quatre dimensions


aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique
ps : …histoire de vendre les lunettes de l’info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.