sur le passage

ceci n’est pas un ready made
ceci est encore par terre

hier, c’était la __coupe
aujourd’hui le contraire
au pied des chênes les glands
le chêne que je côtoie tous les matins
son sol piétiné par les marcheurs
les glands tombés restent
commencent à germer…

comme la nouvelle de giono
« __l’homme qui plantait des arbres« 
je me rappelle le passant m’en parler
sur le trottoir passage josset
alors que je m’occupais Thebois…


l’époque vous va bien !*
__jf le scour, 2017
*je sais, je sais, je revendique

4 commentaires — poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

pour ajouter une image, par ici avant d’appuyer sur le gros bouton

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.