le 11 de charlie

ceci n’est pas un ready made
ceci est un devoir

 

aucun droit ne doit empêcher
c’est le devoir de chacun de l’ouvrir

ce n’est pas que je sois au dessus du droit
juste que raisonnablement, je dois savoir
oui, savoir ce que je dois faire
et non ce que je peux faire

personne ne peut me permettre
aucune permission n’est à demander

je suis
donc je dois

bien loin des postures médiatiques endossées pour re(a)ssembler

dépasser la bonne conscience
le bien pensant
qui faussent la crédibilité d’une prise de position, adulte et propre

devoir de penser et d’agir

luz, dessinateur de charlie :

« Cet unanimisme est utile à Hollande pour ressouder la nation. Il est utile à Marine Le Pen pour demander la peine de mort. Le symbolisme au sens large, tout le monde peut en faire n’importe quoi. Même Poutine pourrait être d’accord avec une colombe de la paix. Or, précisément, les dessins de Charlie, tu ne pouvais pas en faire n’importe quoi. Quand on se moque avec précision des obscurantismes, quand on ridiculise des attitudes politiques, on n’est pas dans le symbole. Charb, que je considère comme le Reiser de la fin du XXe siècle et du début du XXIe, parlait de la société. Il dessinait ce qu’il y avait sous le vernis, des gens avec un gros nez, un peu moches. Là, on est sous une énorme chape de vernis et ça va être difficile pour moi. »

« Je n’étais pas à la manifestation spontanée du 7 janvier. Des gens ont chanté la Marseillaise. On parle de la mémoire de Charb, Tignous, Cabus, Honoré, Wolinski : ils auraient conchié ce genre d’attitude. Les gens s’expriment comme ils veulent mais il ne faut pas que la République ressemble à une pleureuse de la Corée du Nord. Ce serait dommage. »

__http://www.lesinrocks.com/2015/01/10/actualite/luz-tout-le-monde-nous-regarde-est-devenu-des-symboles-11545315/

 


changeons l’époque !*
__jf le scour, 2014
*je sais, je sais, je revendique

 

ps : ces quelque lignes sont écrites après
avoir écouté l’émission d’alain finkielkraut
alain duhamel et éric zemmour étaient invités
à discourir sur :
« La France d’hier et d’aujourd’hui »
__http://www.franceculture.fr/emission-repliques-la-france-d%E2%80%99hier-et-d%E2%80%99aujourd%E2%80%99hui-2015-01-10
ce n’est pas un blague
c’est ça la liberté d’expression !

et lu l’interview de nicolas bedos au monde

2 commentaires — poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

pour ajouter une image, par ici avant d’appuyer sur le gros bouton

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.