pinocchio et le mensonge de l’image

ceci n’est pas un ready made
ceci est la suite de la page blanche de l’autre jour

http://www.pubenstock.com/2012/benetton-les-annees-toscani/
que reste-t’il de ces affiches
qu’est-ce qui a changé
est-ce que notre regard à changer
à l’époque les « retombées » presse étaient énormes
quelle polémique…
sur ce coup-là, tout le monde en parlait !
un photographe et une marque sortait de leur rôle… habituel
pour faire de l’image à « penser »

c’était toscani le photographe
ou la marque benetton qui ramassait le paquet
qui a le plus profiter de la polémique

plus de 15 ans après, beaucoup s’en souviennent
est-ce que ce qui devait être souligné est encore en mémoire
ou juste le fait d’avoir osé associer un logo à ces photos « dérangeantes »

si on prend l’assemblage que j’en ai fait
plus rien ne reste de ce qui était la charge « émotive »
ce ne sont plus que des images ajoutées, superposées
comme si le logo vert qu’on ne voit pas immédiatement
n’ajoutant pas sa signature « immédiate » fait que l’on reste à regarder
l’enchaînement…
comme si la couche de poussière était la plus-value
de la composition

l’image de pinocchio évidée
fait que le tout est déplacé
pour aller ailleurs
comme si le « mensonge de l’image »
était renforcé par la fuite de pinocchio

un pinocchio parti
est l’ellipse de l’époque :
le fait d’avoir un nez de plus en plus long
n’est plus le risque encouru par ceux visés par le « message »

j’ai découpé « pinocchio »
pour qu’il puisse écrire une nouvelle histoire
non plus, celle du conte
et encore moins celle du porte enseigne
devenir un pantin souligné de noir
en train de courir…


aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique

ps : à aucun moment je ne mets en cause
les discussions que ces affiches ont suscité
à l’époque…
n’est-ce pas le rôle de l’artiste que de les faire surgir dans l’actualité
la question que je me pose, c’est de la pertinence de la présence du logo
comme le drapeau dressé de la » bien bonne » pensée promue par l’entreprise
qui a les moyens de se payer un paquet de panneaux… d’affichage
l’image sans le nombre de « face », ça calme vite la polémique, non ?

le __propriétaire des affiches m’a donné les clefs de la remise
où elles étaient entreposées
en échange, je lui ai laissé la composition
et « pinocchio » est parti dans le fond de ma camionnette
… pour tirer un plan sur la comète !

5 commentaires — poster un commentaire

Ping : enfin, pinocchio va sortir ! |

Ping : pinocchio, première ! |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

pour ajouter une image, par ici avant d’appuyer sur le gros bouton

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.