un grand tonnerre… de la belle province

ceci n’est pas un ready made
ceci est une manifestation

je regardais ce mouvement de loin
avais vu quelques photos sur des sites… à côté
maintenant que la fameuse loi « 78«  est passée
et que la rue est montée à l’abordage
dans le calme
quelle démonstration
pour nous autres français les »champions »
non pas de la contestation mais de la manif du premier mai !?

« « Après un événement comme celui-ci, le gouvernement ne peut plus assimiler désobéissance civile et vandalisme, désobéissance civile et mouvement marginal. Ce sont des dizaines de milliers de personnes qui désobéissent à cette loi aujourd’hui. […] On fait aujourd’hui la preuve que cette loi est absurde et inapplicable, et c’est aussi la preuve que lorsque la rue parle assez fort, elle peut faire comprendre au pouvoir politique qu’il a erré », a dit le coporte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois. »

« Loi 78 : la rue choisit la désobéissance pacifique »
http://www.ledevoir.com/societe/education/350682/loi-78-la-rue-choisit-la-desobeissance-pacifique

une vidéo circulait avant cette manifestation
« un grand tonnerre »
http://blogs.mediapart.fr/blog/gerard-vidal/220512/un-grand-tonnerre
comme un remerciement aux étudiants de réveiller les québécois… les canadiens
j’ajouterai que moi aussi
ça me réveille !

vous pouvez trouver ici le texte de christian nadeau
http://journal.alternatives.ca/fra/journal-alternatives/publications/dossiers/opinions/article/un-grand-tonnerre-lettre-ouverte?lang=fr
je garde ceci en mémoire :

« Chères étudiantes, chers étudiants, vous nous avez montré la voie. On dit de vous que vous exigez l’impossible. Au contraire, vous ouvrez les possibles. »

qui vient avant ça

et puis qu’un québécois
me renvoie cette phrase :

« Ce qui me tourmente, dit Saint-Exupéry, les soupes populaires ne le guérissent point. Ce qui me tourmente, ce ne sont ni ces creux, ni ces bosses, ni cette laideur. C’est un peu, dans chacun de ces hommes, Mozart assassiné »

c’est un très juste retour de référence…qui ré(ai)sonne


aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique

 
ps : depuis quelques temps les « références » me poursuivent
entre duchamp, polke, haacke, beuys et mon petit maître liégeois
saint-exupéry avec cette phrase a sa place, non ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

pour ajouter une image, par ici avant d’appuyer sur le gros bouton

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.