ubaldo…

ceci n’est pas un ready made
ceci est un homme

il marche
__il marche
des fois, il n’a pas le temps !!
hier, il venu
il cherche à comprendre ce que je fais
sa dernière question « tu improvises ? »
je ne suis pas de plan
… je suis le cours de l’humeur
du désir
de la rencontre improbable des objets
des trouvailles de rue
boules de métal peintes en blanc
visses du beau meuble coupé en 2
de la publicité trouvée dans un magazine
des branches d’acacias __trouvées à vincennes
j’ai envie quelles prennent place sur le dessus de la boîte…
ou encore cette branche de platane tombée avenue ledru rollin
les plastiques à bulles qui emballaient les cales des __caisses de natasha

les cales pour une
les bulles pour l’autre
les unes pour figurer une barre d’immeuble
les autres pour faire des vagues… ou laisser chacun voir ce qu’il veut !!

ubaldo, regarde
haroon est arrivé (avec sa demande de carte grise mal imprimée)
ils sont mes gardiens d’atelier Thebois
mes témoins d’emboitages
mes compagnons de trottoir

ubaldo croyait que je travaillais dans la rue
… pour me faire de la publicité
j’ai adoré !!


l’époque-poque ?*
__jf-le-scour.com, 2019
*je sais, je sais, je revendique

ps1 : salomé, samuel, isaac, charlie, emmené par marie et son sourire ont leur prénom sur la façade… marcel a récupéré son pot de « nut maison », il avait le nez écorché par la chute du couvercle d’une poubelle… sauvage !!

ps2 : sur le trottoir