pris les mains dans la tôle…

ceci n’est pas un ready made
ceci n’est que du crédit

… la course en avant de mittal…
un grand moment de finance
mittal a tout acheté à crédit
ben, c’est ça le truc
un peu comme la fille de madame mich(o)u
qui vit au dessus de ses moyens

mittal a acheté
et doit rembourser
comme il y aurait un petit « retournement de conjoncture »
c’est ce que l’on disait avant la « crise »… systémique
mittal n’arrive pas à vendre assez de tôles
pour faire face à l’addition

mittal en est arrivé déprécier des « valeurs d’acquisition »
mittal a acheté trop cher
non pas parce que les entreprises achetées ne valent rien
non, juste parce qu’elles ne vendent pas assez de tôle

 
« ArcelorMittal déprécie de 4,3 milliards de dollars les écarts d’acquisition de ses filiales européennes »
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/12/21/arcelormittal-deprecie-de-4-3-milliards-de-dollars-les-ecarts-d-acquisition-de-ses-filiales-europeennes_1809377_3234.html
elles ne remontent pas assez de « fraîche« 
vers la maison mère… (sans doute domiciliée à l’abri !)
pour payer le crédit que la « mère » a pris pour se payer la « futur fille »

tout ça parce que les vilains européens en ont ras la casquette
de consommer bêtement des produits qu’ils n’ont pas besoin…

c’est deux dernières lignes, sont « mon » hypothèse
… un peu ce que j’aimerai qu’il se passe

vous imaginez les multinationales en panne de croissance
parce que les gens ne voudraient plus dire oui au bazar
en achetant…

vous allez me dire
oui, en retour les multinationales vont les mettre au chômage
(ou les ont déjà mis, hein !)

ben, là, il faut choisir
le garde à vous face au grand capital
ou l’invention d’un nouveau mode de vie
comment dire… moins dispendieux
genre la sobriété heureuse

 


aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique