touche pas à mon christ

ceci n’est pas un ready made
ceci est une mise en « cène« 

 

la liturgie de rue
quel effet
c’est vrai qu’ils sont un peu les rigoristes de l’affaire

je ne sais si c’est « l’effet nuit »
et la lumières « bougies », jaunes
ça marche grave
… leur proposition dans le domaine public

les costumes… presque uniformes
le seul « ruesque », c’est le calicot numérique
on ne donne pas ici, dans le carton récupéré…
la « police » est plutôt gothique !

je reste impressionné par ces apparitions
quand vont-ils nous faire des bûchers !
sans plaisanter
quand on en est à la procession à genoux
contre une pièce de théâtre
il ne reste qu’à bruler le livret, non ?
c’est bien ça, le spectaculaire
on ne marque plus les esprits seulement l’audimat
qu’attendent les médias

comme je le disais pour la « manif des nantis« 
contre le mariage homo
là encore, ils sont tous biens habillés !
ils ne manquent de rien !
et en plus ils ont le temps de manifester
certes, pendant les heures d’ouverture des théâtres
tout le monde sait que les théâtres ne sont pas toujours ouverts…


quelle bonne* époque !
jf le scour, 2013
*je sais, je sais, je revendique

ps : « Au tribunal correctionnel, les intégristes cathos récitent leur bréviaire »
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/01/au-tribunal-correctionnel-les-integristes-cathos-recitent-leur-breviaire_878729
(légende libé de la photo :  » A Villeneuve d’Ascq, où était jouée la pièce de Castellucci, le 29 novembre 2011. »)