sur le trottoir… toujours !

ceci n’est pas un ready made
ceci est de la quincaillerie

chez les supermarché de la bricolle
on ne trouve plus rien
faubourg saint antoine
toujours au __même endroit
ce matin, il y avait de tout… même des livres !
l’atelier doit se vider petit à petit
je n’ai pas pris les pieds de lit
comme des dents Thebois restées sur le bitume
tentant à cause de leur forme…
j’ai fouiné dans une caisse !
tout était métallique
crochets, aimants, fermoirs, charnières, écrous
plus tout ce que je ne sais pas nommé…

dès que l’on s’arrête
les autres s’arrêtent
comme si le signal était donné
« venez vous servir, y-a du bon !!
j’ai déjà vu le ton monter
voir la bousculade arriver
les bonnes affaires font des envieux
là, la quincaillerie… c’est pointu
et plein de poussière !!
je suis rentré les poches pleines
les mains sales…

— 
encore un peu d’époque ?*
__jf-le-scour.com, 2020

*je sais, je sais, je revendique