– vivons heureux, vivons cachées

ceci n’est pas un ready made
ni un masque de plongée

l’internet petit à petit fait son trou
et le « mouvement » s’accélère…
attention je ne vais pas parlé de « ventes en ligne » !
seulement de « mouvoir en ligne »

belle faute de frappe je voulais un « p »
le « m » est mieux, non ?

les « masqués » sont les « green peace » du moment
pour l’instant ils (elles) n’ont besoin de rien pour agir
mise à part des connexions au bazar et des ordis
en tout cas pas d’argent
donc libre
très libre…

c’est bien ça, le nerf de la… comm’
ils arrivent sans moyens à faire des coups
qui « réseautent »
et font que les médias dominants s’empressent de reprendre
course à l’audience… du « buuuuuuz »
pour un petit monde « mainstream »

et surtout leurs coups montrent avec pertinence voir impertinence
que les champions de la maîtrise
peuvent se faire « pirater » les doigts dans le nez

qu’est-ce que nous vendent nos multinationales ?
de la promesse de croissance sécurisée
par une hiérarchie omnipotente et incestueuse

les « anonymes » rappellent à l’ordre
aux ordres nos capitaines d’industrie
bouffis d’orgueil et d’avidité

deux secondes… s’ils entraient chez « g & s« 
histoire de bouger un peu les « courbes » du « trading hautes fréquences »
http://www.trading-automatique.fr/Trading-Electronique-Professionnel/cest-quoi-le-trading-haute-frequence.html
http://linuxfr.org/users/patrick_g/journaux/linux-le-trading-%C3%A0-haute-fr%C3%A9quence-et-les-gamers

« Anonymous est en train de changer le monde »
http://tempsreel.nouvelobs.com/hacker-ouvert/20111120.OBS4934/anonymous-est-en-train-de-changer-le-monde.html

comme les partis pirates
http://partipirate.org/blog/index.php
http://owni.fr/tag/parti-pirate/
http://ready.thecroute.com/?s=parti+pirate

les « anonymes »
http://anonplus.bombshellz.net/
(ce site est presque une plaisanterie… de plus, quoique !!!)

donc les « anonymes », les partis pirates… font que les choses, madame mich(o)u
vont bouger, je vous le dis !


aller* quelle époque
jf le scour, 2011
*je sais, je sais, je revendique