photos et commentaires d'époque qui vont avec…

loupé et pas joué

ceci n’est ps un ready made
ceci est un renvoi

 

je suis en colère non pas après nathalex
encore que je ne sais pas où il voulait m’emmener
avec son dernier envoi
mais après cette « sainte fournée » du journal « libé »

le « vieux » a fait une sortie à propos de « fournée« 
qui lui a permis de revenir sur le devant des médias
qui permet à sa fille de bien montrer sa différence
donc se montrer vraiment fréquentable
personne ne dénonce le coup monter
et « libé » se croit autorisé à jouer avec le mot, dans la foulée

mauvais moment
pour parler de « sainte fournée » !

ce qui est étonnant sur la vidéo
en lisant, j’autocensure le mot
et le remplace « journée » !!!

j’ai donc renvoyé le petit matos par la poste
à nathalex…

réaction à chaud
malvenue
excessive
oui, oui, j’assume


y-a plus d’époque !*
jf le scour, 2014
*je sais, je sais, je revendique

6 commentaires — poster un commentaire

Callay

« et « libé » se croit autorisé à jouer avec le mot, dans la foulée »

Et Jean-François inventa la machine à remonter le temps… si la foulée précède l’embardée, comment comprendre ce coup de chaud ?

La culture du doute m’a invitée à attendre avant de répondre avec une photo qui témoigne d’une autre chronologie : un 8 mars gourmand qui précéderait toujours un 6 juin funeste.

Coup de sang qui est une preuve, s’il en fallait, que les mots deviennent des maux une fois colonisés par des illustres médiocres (je parle de la Marine et de ses proches).

J’espère seulement qu’il ne faudra pas attendre un siècle pour que ce vocable retrouve un usage premier, dénué de résonances mortifères. Peut être est-il de notre devoir de les pétrir au quotidien pour en faire un aliment source de vie et non un poison mortel.

Au sujet de la vie, que deviennent les graines dont la vocation est de pousser en terre ? Je crains qu’elles ne jonchent le sous-sol sans autre espoir qu’un coup de balais ou la gueule d’un mulot affamé…
Et le timbre conservé ? Pourquoi cet intérêt ?

jf le scour

euh, je ne comprends pas
oui, j’ai des problème de lecture, cet an-ci
« un 8 mars gourmand qui précéderait toujours un 6 juin funeste »
que c’est-il passé le 8 et le 6 ?
une remise contexte pour le lecteur… malintentionné
est nécessaire à bonne compréhension !

pour ce qui du timbre, mon facteur, thierry de son prénom
quand il me donna le paquet
d’un coup d’ongle décrocha le timbre non oblitéré
que j’ai utilisé pour le renvoi !

bon pour l’intérêt
« bien le beau jour », jf

Callay

le 8 mars est la date de publication de Libé et de sa fournée gourmande
le 6 juin est celle d’une publication funeste qui nous ampute (ou pas) d’un mot de vocabulaire

jf le scour

c’est ce qui s’appelle se faire avoir
… ou manipuler, c’est selon

je ne sais pas comment le prendre ?

ma charge contre libé est à côté !
ce que j’aimerai savoir maintenant
c’est pourquoi le nom du boulanger était « noirci » sur la photo de l’article

Callay

ni se faire avoir ni être manipulé car j’avais tout indiqué pour ne pas tomber dans un piège qui n’en était pas un.

Je résume : j’envoie la deuxième page dans une forme analogique d’un papier dont la première (numérique) est celle ci-dessus. Elle est attachée à une carte sur laquelle est écrit : Provocation. Donc facile à éviter, non ?

Là je tombe des nues avec une inversion temporelle imprévue, soulignée en plus par le joli petit mot sur un scotch (voir photo ci-jointe).

Mais que voulais-je dire au juste ?

Je fais, me semble-t-il un envoi qui répond à ce sms :
« hein ?
marine a une bonne recette !
celle d’émile
simple
bonne
on a un agriculteur bio qui fait sa farine à 10 kilomètres »

l’enveloppe et le premier contenu traite de cette question
le deuxième contenu traite de l’emploi de la farine
entre tout cela se trouvent des graines qui n’aspirent qu’à germer

et pour couronner le tout, une question que je soumets : quid de ces mots carbonisés d’une irradiation mortelle. Peuvent ils conserver un autre sens ou faut il se résoudre à les faire disparaître de notre vocable sous peine d’être accusé de tous les maux ?

Bref rien de tout cela n’est entraperçu. Bide total qui participe d’un échange des plus intéressants in fine. Le raté mieux en quelque sorte ![img]https://www.facebook.com/photo.php?fbid=249464175177470&set=a.103371149786774.876.100003416670109&type=1&theater[/img]

jf le scour

ce qui s’appelle un (r)envoi « téléphoné » (vieille expression qui voulait dire : tiré par les cheveux)
mince la ligne à couper, problème de réseau…
c’est compliquė parfois !
des problèmes de lecture, hein ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.