photos et commentaires d'époque qui vont avec…

bartabas en échos… du week-end

ceci n’est pas un ready made
ceci est une casquette avec un grand  « c »
 
 

comme dirait l’autre, l’attelage est pittoresque, non ?
il va falloir augmenter les impôts, un peu encore, de monsieur bernard*
pour que les subventions restent ce quelles sont
pour que monsieur le « marquis de bartabas* » puisse continuer les murmures, hein !

ben, oui, monsieur bernard
pas de bartabas à la couv’ des échos
si vos impôts ne sont pas redistribués en subventions !

est-ce juste que bartabas touche depuis presque 30 ans des subventions ?
c’est une bonne question !
je vous remercie de l’avoir posée !

c’est le système « lang »
avec ses barons en carrière

ils font des tournées « mondiales »
et ne réussissent pas à faire tourner leurs petites entreprises
c’est que l’artiste a toujours été comment dire
… en discussion avec l’argent !

ces barons devraient prendre des cours
dans les académies de « beaux-arts »
auprès de nos grands artistes internationaux
koons, murakami pour ne citer que deux anciens versaillais
dignes représentants du savoir « art fair » contemporain… institutionnel

c’est l’éternel problème de l’utilisation de l’argent public !
le lycée professionnel d’issoudun, doit-il former les futurs ouvriers des ateliers louis vuitton
doit-on faire des « rond-points » pour fluidifier le trafic
à l’heure d’embauche des ouvriers de cet atelier…

pour ce qui est de l’art, mon bon monsieur
ceux qui s’y intéressent sont toujours les mêmes
et est difficile à partager en bon « professionnel de la profession »

 

quelle bonne** époque !
jf le scour, 2013
 
 

*c’est bien lui, le taulier de « l’académie du spectacle équestre de versailles« 
**je sais, je sais, je revendique

 
 

ps : monsieur bernard est le propriétaire de ce journal économique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.