photos et commentaires d'époque qui vont avec…

la mare médiatique

ceci n’est pas un ready made
ceci est un oiseau à plumage bicolore

« Lorsque la seule source de revenue est l’achat, il faut tout miser sur la valeur ajoutée éditoriale. Et c’est la très grande force du Canard : un contenu qui n’a, en très grande majorité, pas été lu ailleurs avant, un ton qui le différencie immédiatement des autres journaux, des sujet, des infos qui vivent plusieurs jours et en permettent la consommation par le lecteurs à son rythme et qui ne rentrent pas en concurrence avec celles que l’on trouve sur le web ou les réseaux. »

« Le canard enchaîné, le journal qui boude la toile (et qui a raison) »
http://www.erwanngaucher.com/RSS,0.media?a=950
via http://www.electronlibre.info/spip.php?show=15734

un contenu
un ton
des sujets
des infos

du « sérieux »
du « qui sort des trucs »
… du journalisme rude et austère !!!
bien loin de la « brandade » que se livrent les journalistes
des autres…

je crois qu’à rude et austère
on peut ajouter « protestant »

c’est drôle, non, pour un canard d’être traité de « protestant » !

et puis, ne pas subir la publicité
est un « luxe » où seul le lecteur est « juge-acheteur »
ça aide à rester raide comme balle

vous savez pourquoi je parle du canard
c’est sur le « cuicui machin » que ça fait des vagues
le canard prend un compte pour « cuicuiter »
un comble que les « brandeurs » racontent

[blackbirdpie url= »https://twitter.com/canardenchaine/status/222993296367169536″]

 
 

aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.