photos et commentaires d'époque qui vont avec…

– une catastrophe revient : bhopal…


ceci n’est pas un ready made
ceci est un retour de refoulé

je m’en souviens
c’était il a peu près 25 ans
je peux jouer au vieux « con »
« tu te rappelles, hein ? »

une usine chimique
une usine qui fabriquait des pesticides
ou déjà !
a explosé ce jour là
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Bhopal
et cela revient comme une irruption cutanée en pleine face
de la plus grosse « sauterie » sportive attendue l’année prochaine à londres

« L’Inde se pose très sérieusement la question de ne pas envoyer de sportifs aux prochains jeux Olympiques de Londres de 2012 depuis que Dow Chemical, groupe lié à la tragédie de Bhopal, a rejoint les sponsors officiels des JO. »

« L’Inde pourrait boycotter les Jeux de Londres 2012 »
http://www.humanite.fr/sports/linde-pourrait-boycotter-les-jeux-de-londres-2012-486143

cette multinationale américaine devenu propriétaire de l’usine après la catastrophe
a cru quand versant un grosse somme d’agent
elle avait acheté la souffrance des gens…

sans oublier un procès récent qui est fut bien… clément
pour l’équipe dirigeante au moment de la catastrophe
http://www.novethic.fr/novethic/entreprise/impact_local/sites_et_riverains/proces_bhopal_reouverture_dossier/118569.jsp
http://inde.aujourdhuilemonde.com/rebondissement-inattendu-dans-le-proces-de-bhopalle

bref l’inde fait l’article dans certains journaux
pour combien de temps ?
est-ce que d’autres vont prendre le relais ?

les intérêts d’une énorme entreprise américaine
associée à la plus grande « tambouille » sportive mondaile
face aux souvenirs d’une ville indienne
qui va prendre le dessus
malgré le temps
… le temps passe


aller* quelle époque
jf le scour, 2011
*je sais, je sais, je revendique

 

ps : quelques petites photos en tapant « union carbide »
dans le moteur de recherche :

un commentaire — poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.