la faute à pas de chance…

ceci n’est pas un ready made
ceci est une vente… de plus

les gars de florange n’ont pas de chance
notre bon président normal ne tient pas ses promesses
et leur stèle est retirée de la vente par une main humaine…

le symbole était beau et médiatique
à croire que sa réactivation par vente interposée sur sur le site de vente au enchères
devait faire le raisonner encore et encore

« La stèle de la «trahison» de Florange achetée 3 000 euros »
http://www.liberation.fr/societe/2013/09/07/la-stele-de-la-trahison-de-florange-achetee-3-000-euros_930098

leçon de l’histoire
ne croire ni une entreprise nationale
ni un président
encore moins un site internet

que va en faire l’acquéreur ?
il parait que c’est un industriel qui veut garder l’anonymat
… jusqu’au moment de la remise, orchestrée

ce qui me reste de cette aventure, non pas celles des ouvriers
qui restent la variable d’ajustement récurrente,
c’est l’image de la stèle
comme objet

 

 

 

oui, certains artistes… contemporains gravent le marbre
les gars de florange, eux ont fait œuvre de leur quotidien
œuvre… forte et ironique
œuvre qui vaut rien !


quelle bonne* époque !
jf le scour, 2013
*je sais, je sais, je revendique

 

5 commentaires — poster un commentaire

Ping : "pensez à eux", dans deux jours ! |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

pour ajouter une image, par ici avant d’appuyer sur le gros bouton

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.