le grand vide…

ceci n’est pas un ready made
ceci est éclatant

sous le soleil d’été
tout devient bleu…
une installation ?
un encadrement d’arbustes ?

de l’herbe qui pousse
entre les dalles de bétons
plus rien ne doit passé ici
l’abandon aux 4 vents

la vie pavillonnaire est au fond
les flèches blanches en reviennent
lassées de plus devoir montrer
seule l’initiale est resté avec la sortie

tout a été démonté
ne subsiste le marquage au sol
les portiques galvanisés
les rambardes de 80cm

le parking est mort
il est parti un peu plus loin dans les terres
le super est devenu __hyperleclerc
en laissant son squelette !!

 

— 
encore un peu d’époque ?*
__jf-le-scour.com, 2020
*je sais, je sais, je revendique