la galette…

ceci n’est pas un ready made
ceci est un flagrant délire

 

« Quand le capitalisme en vient à se mordre la queue »
__http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0204193714966-quand-le-capitalisme-en-vient-a-se-mordre-la-queue-1098149.php

je ne porte pas la cravate à gros nœud
ni suis chaussé de weston
cependant je crois que nos capitaines d’industrie
pour ne pas mouiller la chemise… de sueur froide
et garantir la rente
font racheter les actions de leur boîte… juste par manque d’envergure

ils ne savent pas quoi faire de leurs bénéfices
oui, madame mich(o)u !

ben, oui, prendre des risques
investir pour l’avenir, c’est l’incertitude
alors que gérer la filon en contractant les coûts
… c’est beaucoup plus confortable !
surtout que moins les actionnaires sont nombreux
plus les dividendes sont importants !!!

quand on va chercher un patron à coup de promesse « option »
heu, « __stock option »
on est bien en train de proposer de l’argent à la revente
et non à l’investissement, non ?
on donne des actions pour qu’elles soient revendues…
ce n’est pas la capacité du dirigeant à prendre des risques
qui sera mise en évidence, hein !

des vieux pères de famille… tranquilles, on vous dit
… produisant le schéma !

pourquoi demander autre chose
alors qu’ils dominent
… le bien commun

 


changeons l’époque !*
__jf le scour, 2014
*je sais, je sais, je revendique