photos et commentaires d'époque qui vont avec…

« vanity fair »

ceci n’est pas un ready made
ceci est un flagrant délit

une nouveau canard arrive sur la place
avant même de nous donner sa pagination
on nous parle du nombre de page de publicité
pour son premier numéro !

« Avant même sa parution, le mensuel est un succès en matière de recettes publicitaires. Le premier numéro va être très épais et comprendra 93 pages de publicité. Selon certaines sources, les espaces seraient vendus jusqu’en décembre. « Tout le monde veut être dedans ! », constate M. de Andréis. « C’est une marque mondiale, et cette dimension est très importante dans l’esprit des investisseurs », estime M. Bosio. »

« L’arrivée de « Vanity Fair » en France inquiète la presse magazine »
http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/06/25/l-arrivee-de-vanity-fair-en-france-inquiete-la-presse-magazine_3436027_3236.html

c’est sa capacité à aspirer les encarts
qui nous est balancé à la figure
histoire de bien assoir le pot au roses

ce n’est pas le tout
les remplisseurs d’encart se pressent
ils ne font pas la queue… la pagination augmente !
ben oui, quand vous mettez en marche une rotative
… 120 , 150 ou 180 pages, c’est la même chose !

il faut en être
avoir sa page dans le nouveau bazar
si non ?
moi, je ne sais pas, si non ?

ah, c’est la compétition entre annonceurs
si « du chemol » montre sa dernière grosse « breloque »
il faut que « du truc » y soit avec son super « bimbelot »
ces messieurs ont de l’orgueil
oui, de l’orgueil à montrer leur objet
… se le montrer, peut-être

ouai, c’est ça la presse

si je me permet une traduction mot à mot
c’est bien une foire de vanité !

 

 


quelle bonne* époque !
jf le scour, 2013
*je sais, je sais, je revendique

 

un commentaire — poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.