photos et commentaires d'époque qui vont avec…

– « travaille » chez peugeot et « travail » artistique

ceci n’est pas un ready made
ceci est la vraie vie
un article qui me plaît
qui me met devant la réalité
le journaliste clément guillou nous écrit les « gens »
ça fait référence à un groupe de rap
et surtout un des « gens » dit :

« « Minmin », qui emballe 400 à 600 pare-chocs par jour dans du papier bulle, a aussi travaillé sur des panneaux de porte puis des pédaliers. Il enchaîne les contrats d’une semaine, car « ça leur permet de pas te payer pendant le chômage technique ». Le week-end, il supporte Sochaux. Bref, il vit Peugeot mais la maison mère, il n’en peut plus. « Tout pour le profit », déplore-t-il. »

je serai un peu critique
sur « l’esprit prolo »
je l’ai trop entendu à la manière péjorative

« A Sochaux, entre le foot et Peugeot, la mort de l’esprit prolo ? »
http://www.rue89.com/rue89-sport/2012/03/12/sochaux-entre-le-foot-et-peugeot-la-mort-de-lesprit-prolo-230036

le clip « la crinière du lion » de klx
http://93klx.free.fr/
éclaire du dedans ce qu’il en est…
avec la violence qui existe !

le rap traduit bien la situation
situation que nous autres artistes « bien pensants »
n’arriverons jamais à faire passer
… nous sommes nés avec le choix, non ?la « valeur travail » où en est-elle
http://1libertaire.free.fr/travailgeorg2.html

« Ici ça bosse à l’usine juste à té-co, donc on apprécie pas quand ça mouille pas le maillot / La défaite on l’accepte, pas le déshonneur. »
dixit  klx

ou

« À la Peuge, les gars, ils sont à 1 200 euros max et les joueurs, ils palpent 40 000. La différence, elle date pas d’hier, mais après tu dois donner le maximum pour les gens qui payent leur abonnement.

Donc les mecs qui se permettent d’être en retard, on note leurs noms. Parce que l’ouvrier, quand il commence à minuit, s’il arrive à 00h01, il se fait défoncer. »l
dixit le président des Joyriders, Benjamin Barrault (club de supporter)

pour avoir été deux fois traîner mes « boites de croûtes »
et profiter d’un toit et du chauffage en plein hiver
pour tester le « show croûte d’affiches » (spectacle publicité contemporaine)
et autres déballages illusoires
du côté de « montbé » au théâtre de l’unité

je me demande si vouloir proposer nos petits exercices
artistiques… à « gens », dans la vraie vie
n’est pas d’avance un « coup d’épée à côté de la plaque… de tôle »

le « gens » pourquoi s’intéresserait-il à nos obsessions ?
il a les siennes…
là, klx nous fait une démonstration, j’ai l’impression

donc j’ai l’impression que si on veut partager nos obsessions avec « gens »
il faudrait, peut-être, écouter les siennes avant
s’assoir chez « gens »
pour regarder son spectacle de vie
son spectacle « à lui »
ses obsessions…
avec de vouloir lui faire bouffer la notre de « mise scène »…

c’est une histoire d’aller vers
pour revenir à plusieurs… et encore pourquoi « plusieurs » ?


aller* quelle époque
jf le scour, 2012
*je sais, je sais, je revendique

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.