« Des têtes qui ne reviennent pas » de stéphane batsal

 
 
Savez-vous que des libanais (certes des soldats en majorité) ont eux aussi été décapités par l’Etat Islamique ? Et que d’autres personnes du moyen-orient l’ont été aussi ces derniers mois ? Non on ne le sait pas. ON NE LE SAIT PAS.
Nous, occidentaux (tout-à-l’égoût, douche, et nos deux garages pour nos une ou deux bagnoles – trois, fils, excuse-moi) importe seul les décapités occidentaux. Ils fabriquent nos larmes et le feu.
On n’ajoute pas les décapités arabes, on n’empile pas les corps sans tête du Proche-Orient ou les têtes sans corps du Moyen-Orient pour justifier le feu. Juste la tête d’un français (et combien de centaines de milliers de morts en Irak et en Syrie depuis deux ou trois ans ?). Combien de musulmans ?
Jamais on ne nous parle de ceux-là.
On pleure ce français dans sa vallée. Et dans tout l’Irak, l’Afghanistan, la Syrie, il y a au moins autant de vallées (bien davantage) et beaucoup plus de morts. Et beaucoup de vallées et beaucoup plus de morts. Est-ce que dans ces pays y’a pas des gens qui font des randonnées ou les guides en haute-montagne ?
Des gens exceptionnels et qu’on aime ?
Ben non, là-bas, y’a que des arabes, pas de guides de haute-montagne. Pas de gens qu’on aime. Même pas un, celui dont on aurait coupé la tête.
Y’a juste des drones et des armées régulières. Un pays, comme l’Allemagne, qui anti-guerre, n’envoie pas de soldat mais qui dans le même temps vend des armes. Et des lourdes.
Savez-vous que depuis des mois des libanais sont décapités par l’EI ?
Savez-vous pourquoi on ne nous le dit pas ?
Je l’ignore. Mais ce que je sais en me promenant dans la rue, en lisant sur le web, en écoutant les radios c’est qu’il y a un putain de français qui a été décapité et rien des centaines de milliers de morts qui ne l’ont pas été.
On a juste fait qu’ils soient morts. Et ça c’est cool.