charlie…

ceci n’est pas un ready made
ceci est un retour de manivelle

 

je rumine le bazar qui vient
et je crois que mon attitude ne va pas bouger…

si les patrons de journaux faisaient leur boulot
ils n’auraient pas pu envoyer des commandos dans tous les rédactions !

quand on est à la bote du pouvoir
quand on met ses plumes au service
quand on prendre parti
… c’est oublier l’autre

sans oublier
ceux qui vont vendre les encarts 3 fois plus cher
le tirage en conséquence augmenté

je pense à mes copains, nés de l’autre côté de la méditerranée
qui vont encore se sentir coupable
ouai, les amalgames se font de tous les côtés
… et là, on va en avoir gros, de chez gros

tant que la __stigmatisation sera la mèche du pouvoir
on continuera de vendre des armes
et crier pour la liberté d’expression

 


changeons l’époque !*
__jf le scour, 2014
*je sais, je sais, je revendique

 

ps1 : le droit à la liberté d’expression est normal
je me demande quelle expression nous serve les patrons
… de presse, vendeurs d’armes ou de tuyaux à haut débit ???

ps2 : est-ce cette photo n’est pas la justification pour une (la) (ma) bonne conscience ?

4 commentaires — poster un commentaire

màj

Ping : ce n'est pas charlie ! |

ADEL

Ping : « Reviens Charlie, ils sont devenus fous. » |